La
     Décision

  Le
  rendez-vous

 L'avortement

  Conseils
  pour après

  Foire aux

  questions
 

                                                                                                           Français | Anglais

 
Contactez-nous
La décision

 

Soupçonner et confirmer une grossesse non planifiée est une expérience que la plupart des femmes vivront au cours de leurs années de fécondité. Aucune méthode contraceptive (autre que l’abstinence) n’est efficace à 100%. Il est estimé que chaque femme nord-américaine sexuellement active et qui utilise une forme de contraception aura en moyenne deux grossesses non planifiées pendant ses années reproductives. L’incidence de la grossesse est plus élevée chez celles qui n’utilisent aucune méthode contraceptive. Bien que quelques femmes accueillent avec bonheur la nouvelle d’une grossesse, la plupart ressentent une variété d’émotions, allant de l’ambivalence et l’appréhension à la colère et à la dépression. Beaucoup de femmes estiment qu’en raison de leurs croyances, elles doivent poursuivre la grossesse, malgré leurs appréhensions. La plupart des femmes tiennent à envisager tous leurs choix, même s’ils semblent difficiles, et beaucoup choisiront d’interrompre leur grossesse. Les statistiques récentes montrent que la moitié des femmes canadiennes faisant face à une grossesse non planifiée choisissent l’interruption de grossesse. L’avortement peut également devenir une option dans le cas d’une grossesse planifiée quand la situation où se trouve la femme se transforme; enfin, des raisons sociales ou médicales peuvent amener une femme à envisager l’avortement.

 

Les femmes estiment généralement qu’elles ont trois options lorsqu’elles se trouvent enceintes: poursuivre la grossesse et avoir un enfant, poursuivre la grossesse et donner l’enfant en adoption, ou interrompre la grossesse. Le statut monoparental ne porte plus la marque de honte qu’il avait il y a une génération. La plupart des femmes qui choisissent de continuer leur grossesse vont habituellement garder leur enfant; le don en adoption a sensiblement diminué au cours des dernières années. Cela ne veut pas dire qu’il ne s’agit pas d’une option valable; certaines jeunes femmes aux prises avec des dilemmes moraux en matière d’avortement, mais qui ne se sentent pas prêtes à devenir parent, choisiront cette décision.

 

Pour la plupart des femmes, cependant, le choix se pose entre poursuivre la grossesse et garder l’enfant ou opter pour l’avortement. Cette alternative concerne également toutes les femmes, indépendamment de leur situation financière ou sociale. Les femmes mariées, les femmes célibataires, les étudiantes, les travailleuses, les adolescentes, les mères et les grands-mères peuvent toutes se trouver confrontées à une grossesse non planifiée.

 

Si vous constatez que vous êtes enceinte et que vous vous sentez confuse face à vos choix, il peut être important pour vous d’explorer ce qui rend votre décision difficile. Il est souvent utile de mettre sur papier les différents choix qui s’offrent à vous et d’en noter les avantages et inconvénients, les pour et les contre. Cet exercice jette habituellement plus de clarté sur la situation. Si vous êtes toujours indécise, il peut être utile d’en parler avec quelqu’un, soit un membre de votre famille, un(e) ami(e) ou une conseillère.
 

Quelques questions à vous poser

Que me fait ressentir le fait d’être enceinte?
Qu’est-ce que je pense de l’idée de devenir parent?
Que m’apporterait chacun des choix possibles?
Qu’est-ce que je perdrais dans l’une ou l’autre situation?
Qu’est-ce que cela signifie au plan financier?
Comment mes choix sont-ils en accord ou en conflit avec mes convictions et mes valeurs?

Il peut être utile de résumer vos réponses à ces questions et de prendre note de toutes vos autres pensées. Prenez le temps d’y réfléchir quelques jours et d’être à l’écoute de vos émotions.
 

Un site qui peut vous aider dans votre démarche est le www.pregnancyoptions.info (en anglais).

 
  
L'information contenue sur ce site web s'adresse aux personnes résidant au Canada.
© 2007 Morgentaler Clinic. Tous droits réservés.